« On vit ça comme une compétition nous aussi »

 
 

La Coupe Dodge est depuis plusieurs années, un évènement très reconnu dans le monde du hockey. Avec une équipe de bénévoles, de responsables et de gens dévoués pour ce sport, cette compétition est un succès ;a chaque année. Les arbitres, ceux qu’on oublie souvent et qu’on critique la plupart du temps, font aussi partie de cette équipe, sans qui la Coupe Dodge ne pourrait voir le jour. Voici un court texte qui démontre ce que c’est d’être dans les souliers (dans les patins dans ce cas-ci) d’un officiel. 

Félix Baril-Cyr, Guillaume Gravel et Olivier Dubois font partie des dizaines d’arbitres présents cette fin de semaine. Pour pouvoir arbitrer à la Coupe Dodge, il faut savoir garder sa concentration, parce que la pression est évidemment différente que celle ressentie pendant la saison régulière. Les équipes sont plus intenses et elles s’affrontent entre elles pour gagner le titre de la meilleure formation au Québec. « Ça fait la différence quand on arbitre des équipes qui sont parmi les meilleures au Québec et qui n’ont jamais perdu de la saison. Il y a des équipes qui ne sont pas habituées de perdre et en arrivant ici à la Coupe Dodge, ils perdent, parfois par de gros pointages » affirment-ils. Il faut savoir garder le contrôle surtout lorsqu’il y a un enjeu aussi gros, car « quand ça commence à mal aller pour une équipe forte, c’est à ce moment-là que ça brasse plus et qu’on doit intervenir. » Pour des jeunes arbitres comme Félix, Guillaume et Olivier, plusieurs officiels en sont à leur première expérience à la Coupe Dodge « c’est comme une récompense pour nous d’être ici et pour prendre de l’expérience. C’est le fun de se faire choisir pour arbitrer » rajoutent-ils. Même si on peut parfois penser que gérer une compétition d’une telle importance est un grand défi à relever, ils confirme que « les entraineurs sont vraiment là pour avoir du plaisir. Parfois ils sont un peu fâchés, mais ça fait partie de la game. »

Mise à part la pression qui est plus grande qu’une simple partie de saison, la plus grande différence entre la saison régulière et la Coupe Dodge sont pour eux « l’ambiance qu’il y a ici ». Les joueurs veulent gagner le trophée qu’il y a à la fin du tournoi et prouver qu’ils sont la meilleure équipe au Québec. Pour les officiels, c’est « un peu la même chose, parce que c’est une chance de prouver qu’on est les meilleurs arbitres de la province, donc on vit ça comme une compétition nous aussi.» Pour Olivier, ce n’est pas la première fois qu’il participe à la Coupe Dodge. Ayant déjà pris part à la compétition en tant que joueur, c’est pour lui « une façon de vivre la Coupe Dodge, mais de l'autre côté complètement ». « Ça reste une compétition pour le fun », rajoute-il. 

Par Amanda Moisan

 

Partenaires

Spordle
Hockey Québec
Spordle
Hockey Québec
Spordle
Hockey Québec
Spordle
Hockey Québec

Social

Dernières nouvelles

Partenaires

Spordle
Hockey Québec
Spordle
Hockey Québec
Spordle
Hockey Québec
Spordle
Hockey Québec